Métallogénie

Notre Recherche en Métallogénie

La métallogénie dans notre équipe

La métallogénie est une discipline à l’interface entre la géologie et l’économie des matières premières minérales. La notion même de gisement dépend autant de concepts géologiques que des facteurs économiques. Du point de vue de la recherche académique, l’objectif consiste à décrire les objets minéralisés et à comprendre les processus clefs de formation des concentrations métalliques. La démarche repose sur la proposition de modèles conceptuels justifiés par l’observation, l’expérimentation, et la modélisation. À Orléans, des savoir-faire originaux et innovants sont développés dans trois domaines et sont déclinés dans les trois axes de recherche du GP :

Préconcentrations et gisements orthomagmatiques : de la fusion au gisement

Les minéralisations hydrothermales : analyse des flux métasomatiques

Métallogénie régionale et favorabilité

Skarn de Tongshanling, (Thèse X. Huan)
« avril 2020 » loading...
L M M J V S D
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
29e journée du projet CASCIMODOT

29e journée du projet CASCIMODOT

Cette conférence est ouverte à toutes les personnes intéressées.
L ‘inscription est gratuite mais obligatoire, avant le 3 décembre 2018

En savoir plus
Balance laws in fluid mechanics, geophysics, biology (theory, computation, and application)

Balance laws in fluid mechanics, geophysics, biology (theory, computation, and application)

Cette conférence est ouverte à toutes les personnes intéressées.
L ‘ inscription est gratuite mais obligatoire, avant le 1 octobre 2018

En savoir plus
Équipe Métallogénie

Responsable Grand Projet Métallogénie:

Permanents :

Post-Doctorants :

Doctorants :

  • Alex Vella
  • Julien Fort

Nos thématiques de recherche

Préconcentrations et gisements orthomagmatiques : de la fusion au gisement

Le partage des métaux entre les phases liquides et cristallines définit les processus d’enrichissement capable de produire des magmas fertiles lors de la fusion crustale ou mantellique, et des gisements orthomagmatiques lors de la cristallisation du magma à profondeur crustale. Notre groupe de recherche emploie l’approche expérimentale pour déterminer comment les coefficients de partage des métaux varient en fonction des conditions magmatiques (eg., température, pression, conditions d’oxydoréduction), et de la composition du magma (incluant les volatils dissouts et la phase fluide).

Filons dans le granite à métaux rares d'Argemela (Thèse J. Michaud)

Minéralisation hydrothermale : analyse des écoulements métasomatiques

La caractérisation des processus physico-chimiques mis en jeux lors de la formation des systèmes hydrothermaux minéralisés vise à améliorer nos connaissances des systèmes métallogéniques. Les clés génétiques peuvent alors être identifiées et simplifiées par rapport à la complexité du milieu naturel et synthétisées dans un modèle génétique.

L’équipe propose de décrire les processus hydrothermaux formant des objets minéralisés en développant des approches tenant compte de l'hydrodynamique, de la déformation, de la réactivité et des rétrocontrôles opérant une augmentation ou une diminution des flux. Les résultats sont exploités dans des modèles numériques de transport réactif évaluant les quantités de flux instantanés et les bilans de masse pour tester les différentes rétroactions entre altération, déformation et flux chimiques. Une application concrète de ces développements pourrait être la construction de modèles déterministes en appuis à l'exploration minière.

Filon à muscovite, quartz et wolframite recoupée par des veinules de carbonates. (Panasqueira, thèse G. Launay)

Métallogénie régionale et favorabilité

Le regroupement de types de gisements en espace et en temps, en lien avec l’histoire géologique régionale, définit les districts et les crises métallogéniques. L’évaluation de l’influence des phénomènes d’échelle géodynamique nécessite des changements d’échelle. Dans ce volet l’accent est mis sur la recherche des paramètres thermodynamiques, cinétiques, physiques, géodynamiques, …, de premier ordre contrôlant la localisation des minéralisations dans le temps et l’espace. Les résultats serviront de base pour modéliser et proposer des cartes de favorabilité associant l’approche statistique (analyse spatiale) avec l’approche déterministe (basée sur des modèles génétiques).

Carte prédictive, Sb Massif Armoricain (Pochon et al., 2016).

Financement de l'équipe Métallogénie

La diversité de nos sources de financement permet d'alimenter et de soutenir les projets de recherche de notre équipe.

En particulier, le Grand Programme Métallogénie s'appuie notamment sur des financements :

Nos projets

ERA-MIN2 AUREOLE

Logo projet Aureole

Période : 2019 - 2022

Lien :

Résumé :

L’antimoine (Sb) est un métalloïde critique pour l’Europe et stratégique pour son industrie aéronautique et ses usines de batteries car il est largement utilisé dans les procédés industriels. Malgré un fort potentiel européen, les connaissances sur l’antimoine est peu développée, l’Europe restant sous la menace des ruptures d’approvisionnements.  Ce projet propose de développer de nouveaux modèles métallogéniques 3D à large échelle intégrant les processus profonds pour déterminer la distribution spatiale des gisements en surface. Il se base sur l’utilisation de techniques de prédictivité pondérées par des paramètres de surface pour déterminer la probabilité de risque environnemental sur de grandes étendues.

ANR VARPEG

Période : 2015 - 2019

Liens :

Résumé :

L’approvisionnement en matières premières minérales des pays européens devient de plus en plus difficile. La France ne fait pas exception à cette situation qui stimule des initiatives nationales dans le domaine de l’exploration. Le potentiel des roches granitiques est en cours de ré-évaluation, et de nouveaux types de roches granitiques, comme les pegmatites, sont maintenant considérées comme des cibles pour l’exploration. Ce projet a pour but la réévaluation du potentiel en métaux rares des pegmatites varisques.

GIS Geodenergies : Reflet

Période : 2015 - 2019

Lien :

Résumé :

Les acteurs industriels de la Géothermie profonde doivent développer une capacité à préciser, en amont des opérations de forage, l’implantation et les trajectoires optimisées des puits afin d’accéder aux débits et températures les plus favorables. Le projet REFLET (méthodologie pour la construction d'un modèle conceptuel de réservoir géothermique de type faille dans un contexte de fossé d'effondrement) vise ainsi à réduire les incertitudes géologiques. La méthodologie permettra la reproductibilité industrielle d'une exploitation de géothermie profonde dans un tel contexte géologique à l'échelle de la France, en Alsace, Rhône-Alpes, Auvergne.

ERA-MIN NewOres

Période : 2014 - 2018

Liens :

Résumé :

Le projet NewOreS vise à : (1) développer de nouveaux modèles de formation pour les minéralisations de W-Sn (Nb-Ta-Li) afin de (2) proposer de nouveaux guides d'exploration. Il propose une approche holistique du comportement des métaux concernés durant la phase magmatique et pendant des évènements hydrothermaux. NewOreS s'appuie sur un raffinement des analyses in-situ en particulier pour les éléments traces de Nb et Ta dans les oxydes et sur des analyses d'inclusions fluides.

INSU-TELLUS CESSUR

Période : 2017-2019

Titre :

Métasomatose et perméabilité dynamique : étude expérimentale du greisen de Panasqueira

La génération de cette liste de publication peut prendre quelques minutes.
Pour visiter la liste directement sur HAL, suivre ce lien.



documents