Soutenance de thèse Tiago De Oliveira

Date : 18 mars 2019 - 14 h 00 / 17 h 00

Catégories : Agenda, Séminaires

Le 18 Mars 2019 à 14h00 (Amphithéâtre OSUC, bâtiment ISTE),  Tiago De Oliveira présentera ses travaux de thèse intitulés "Adsorption de produits pharmaceutiques par les organoclays: des matériaux polyvalents pour des applications environnementales".

le Jury est composé de :

  • Mikael MOTELICA-HEINO – Professeur, Université d’Orléans
  • Jocelyne BRENDLE – Professeur, Université de Haute-Alsace
  • Sabine PETIT - Directrice de Recherches au CNRS, Université de Poitiers
  • Mathieu GAUTIER - Maître de Conférences, INSA, Lyon
  • Régis GUEGAN - Maître de Conférences, Université de Waseda
  • Mohammed BOUSSAFIR - Maître de Conférences, Université d’Orléans

 RÉSUMÉ

L’adsorption sur un substrat représente un moyen simple, efficace et peu couteux pour remédier aux polluants inorganiques et organiques. Les minéraux argileux ont montré par le passé des propriétés d’adsorption exceptionnelles pour de nombreux composés organiques. La modification chimique de leur surface via l’intercalation de surfactant, pour la préparation d’organoclays, permet d’améliorer leurs capacités d’adsorption, en particulier vis-à-vis des composés organiques hydrophobes tels que les produits pharmaceutiques (PPs) qui sont de plus en plus fréquemment retrouvés dans les réseaux d’eaux usées ainsi que les eaux de surface de par leurs fortes consommations et excrétions par la population associées à une inefficacité des systèmes épuratoires conventionnels pour éliminer ces composés. Dans ces travaux, l’adsorption de PPs d’actions thérapeutiques différentes et aux propriétés physico-chimiques variées sur une smectite de référence et des organoclays préparés au moyen de différents surfactants (cationiques et nonioniques) a été étudiée avec une attention particulière sur la détermination des mécanismes d’interactions entre PPs et adsorbants selon diverses conditions expérimentales afin (i) d’évaluer la stabilité des matériaux pour une application en contexte épuratoire et (ii) appréhender le rôle des phases minérales dans le devenir des micropolluants organiques dans le milieu naturel. Les données expérimentales obtenues par un jeu de techniques complémentaire révèlent que les organoclays de manière générale et plus particulièrement ceux préparés avec des surfactants nonioniques semblent être les matériaux les plus polyvalents pour l’adsorption des PPs. Les résultats soulignent également l’importance du milieu hydrophobe généré par l’intercalation de surfactants qui offrent de nouveaux sites d’interaction pour l’adsorption des PPs. Ceci permet de statuer de l’efficacité et du caractère prometteur des organoclays quant à leurs capacités de remédiation des effluents en station d’épuration.

Organisateur : ISTO

Adresse : Institut des Sciences de la Terre d'Orléans (ISTO), Rue de la Ferollerie, Orléans, France