Séminaire Adoum Mahamat Ahmat

Date : 24 mai - 13 h 30 min / 14 h 30 min

Catégories : Agenda, Séminaires

Le 24 mai 2019 (salle E001, bâtiment ISTE),  Adoum Mahamat Ahmat nous propose un séminaire intitulé : "Relargage d’Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques  (HAP) en contexte de friche anciennement impactée: rôle de la redistribution des agrégats de sols sur la mobilité des hydrocarbures.".

résumé :

Le relargage d'Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) dans les systèmes aquifères ainsi que les réseaux hydrographiques externes constitue un enjeu écologique important compte tenu des propriétés toxicologiques de ces molécules. Le caractère cancérigène des HAP, souvent proportionnel aux masses moléculaires, est  aujourd’hui bien caractérisé. Par ailleurs une large littérature se consacre aux  méthodes de traitement des sols impactés (oxydation, traitement par ultrasons, adsorption des biochars et argiles, phytoremédiation, dégradation microbienne, etc.).

La mobilité des HAP au sein des systèmes pédologiques est en général étudiée à travers le prisme des propriétés moléculaires intrinsèques (solubilité, structure chimique, etc.), celui des propriétés physicochimiques du milieu (lithologie, perméabilité, teneur en matière organique, etc.) ainsi qu’à travers la portée mobilisatrice des régimes hydrologiques locaux. Ici nous proposons un regard sur le rôle de l’état de distribution des agrégats du sol sur le relargage des contaminants hydrocarbonés, via des expériences sur colonnes.

A cet égard, des colonnes de sol ont été collectées en région parisienne (Villeneuve-la-Garenne, Haut de Seine) dans une friche fortement impactée (activité d’acheminement et de raffinement gazier). Le relargage de 18 HAP a été étudié selon différents états de redistribution des agrégats de sols (criblage des carottes), ainsi qu’après variation du mode de lessivage des colonnes.

Les résultats mettent en évidence un faible relargage des composés hydrocarbonés lors du lessivage des colonnes sur un état non perturbé, puis un enrichissement progressif des percolats en fonction de l’état de perturbation des colonnes. Des augmentations significatives des concentrations en HAP ont en effet été observées lors du remaniement des colonnes. Cette intensification du relargage, synchrone à l’augmentation du degré de remaniement des sols, résulte vraisemblablement d’une plus grande accessibilité des molécules polycycliques. La redistribution des agrégats de sols a été, très plausiblement, à l’origine d’une augmentation du contact entre les composés polycycliques et la solution aqueuse en percolation. Cela a permis la mobilisation des molécules inaccessibles sur les configurations non perturbées.

 

Organisateur : ISTO

Adresse : 1a Rue de la Ferollerie, Orléans, France