Plateforme Argon-Argon

Plateforme Argon-Argon

La mesure du temps est primordiale en Sciences de la Terre afin de quantifier les processus géologiques à l'origine de notre planète actuelle (e.g., âge des crises volcaniques, taux d'exhumation des chaînes de montagnes, vitesse de convergence des plaques tectoniques, âge absolu des stratotypes paléontologiques, etc.). La plateforme Ar-Ar de l'ISTO est destinée à fournir des contraintes temporelles à haute résolution sur ces phénomènes en s'appuyant sur le chronomètre K-Ar dont la gamme d'application s'étend de quelques milliers d'années (volcanisme holocène, < 10 ka) à l'âge de la Terre (4.5 milliards d'années: socles précambriens, météorites). La plateforme incorpore les derniers avancements technologiques permettant la mesure des isotopes de l'argon à l'échelle du monocristal par l'utilisation de lasers continus et pulsés capables de décrypter la distribution spatiale intracristalline des isotopes par analyse thermique différentielle ("step-heating") et in situ (ablation ponctuelle à haute résolution spatiale, < 50 µm).

Présentation de la plateforme

Le laboratoire Ar-Ar développe une double approche appliquée et expérimentale. La première s'appuie sur la datation d'échantillons naturels (minéraux métamorphiques, volcaniques et magmatiques) afin de contraindre la chronologie des processus géologiques présidant à leur formation et leur évolution au cours du temps (âge des éruptions, cristallisation, déformation subsolidus, refroidissement crustal, etc.). Les cibles étudiées recouvrent la gamme complète des phénomènes géologiques endogènes et superficiels (volcanisme actif, magmatisme, métamorphisme des orogènes actuels et anciens, archives sédimentaires).

L'axe expérimental est destiné à contraindre les paramètres physiques (diffusion, recristallisation) contrôlant la cinétique de l'Ar et le comportement en système clos ou ouvert du chronomètre Ar-Ar dans les milieux naturels. Cette approche s'appuie sur l'expertise spécifique à l'ISTO dans le domaine de la pétrologie expérimentale (autoclaves à Pression-Température-fluides contrôlés) de façon à quantifier précisément les températures de blocage des chronomètres Ar-Ar en vue de leur utilisation numérique en thermochronologie (reconstitution des chemins température-temps des unités crustales exhumées).

En parallèle, le laboratoire Ar-Ar développe des outils de traçage géochimique à travers la mesure in situ (ablation laser) et en phase gazeuse ("step-heating", "in vacuo crushing") des halogènes impliqués dans les transferts hydrothermaux, magmatiques et volcaniques à travers la mesure du fluor, chlore, brome et iode via leurs dérivés (Ne, Ar, Kr, Xe) activés par irradiation sous neutrons. Cette approche est spécifiquement développée à l'ISTO en vue d'appuyer l'étude des mécanismes et bilans de transfert des fluides dans la croûte (prismes d'accrétion, aquifères métamorphiques), ainsi que de permettre la quantification expérimentale de la capacité de piégeage, transfert et dégazage des magmas en éléments volatils à fort impact environnemental.

Permanents:

  • Stéphane Scaillet (100%, CR CNRS - Coordinateur de la plateforme)
  • Florian Duval (100%, IR CNRS)
  • Laurent Perdereau (10%, IE CNRS)

CDD, thésards et masters:

  • Alexandre Beaudoin (Doctorant ERC, Univ. Orléans)
  • Vincent Roche (Doctorant LABEX, Univ. Orléans)
  • Chaolei Yan (Doctorant en cotutelle, Univ. Orléans-Nanjing)
  • Zhou Xin (Doctorant en cotutelle, Univ. Orléans-Nanjing)
  • Fang Fang (Doctorante en cotutelle, Univ. Orléans-Nanjing)
  • Ella Jewison (Doctorante, iSTeP, UPMC)
  • Eloïse Bessière (Doctorante, ISTO)
  • Maxime Waldner (Doctorant, iSTeP, UPMC)
  • Jehiel Nteme (Doctorant ISTO, Univ. Orléans)
  • Zara Franceschini (M2, Univ. Florence- Orléans)
  • Alexane Legeay (M2, Univ. Orléans)

Alumni :

  • Quentin Thibaut (AI CDD, LABEX)
  • Valentin Laurent (Doctorant ERC, Univ. Orléans)
  • Morgan Bezard (M2, Univ. Orléans)
  • Nicolas Mora (M2, Univ. Orléans)
  • Ting Fang (M2, cotutelle Univ. Nanjing - Orléans)
  • 3 spectromètres de dernière génération à haute résolution (Helix SFT, Thermo Fisher),
  • 1 spectromètre à haute résolution (VG 5400) en cours de jouvence
  • 3 lignes d'extraction et purification des gaz rares (+ 1 en cours d'assemblage)
  • 1 laser UV (213 nm) pour l'ablation ponctuelle in situ (unité mobile à visée coaxiale,  automatisée en positionnement X-Y-Z)
  • 2 lasers continus CO2, (10.6 µm) pour l'analyse thermique différentielle de monograins individuels (unités mobiles à visée coaxiale,  automatisées en positionnement X-Y-Z)
  • 1 séparateur magnétique Frantz
  • 1 balance de précision (± 0.001 mg)
  • 1 sorbonne à flux laminaire pour la préparation des échantillons
  • 1 chaîne de préparation des échantillons pour l'irradiation sous neutrons
  • 1 salle équipée pour la radioprotection (stockage, dosimètre)
  • 2 binoculaires de précision pour la préparation & conditionnement des échantillons (grains séparés et sections de roche)
  • 5 systèmes de cryopompage autonomes (cryocool et pièges à condensation LN2)
PhytoSELECT

PhytoSELECT

Le projet PhytoSELECT vise à concevoir et étudier la faisabilité de techniques de phytostabilisation aidées ou non, à comparer leur efficacité et persistance en vue de réhabiliter des friches industrielles.

En savoir plus
Dynamique et couplages à l’échelle des plaques lithosphériques

Dynamique et couplages à l’échelle des plaques lithosphériques

A l’échelle des plaques lithosphériques, cet axe de recherche consiste en une description géométrique et cinématique de l’évolution des structures pendant les grands événements tectoniques tels que l’accrétion, la collision ou le rifting. Dans ce cadre, un des objectifs prioritaires est la mise en en évidence des processus de couplage, d’une part entre grandes enveloppes solides (lithosphère-asthénosphère) ou bien entre la déformation du solide et les autres « phases » (liquide magmatique + fluides).

En savoir plus

Method to methodology to literature search out of a program duty: main aspects

En savoir plus

Séminaire Petr Jerabek

En savoir plus
MatHEO

MatHEO

Les micropolluants d’origine urbaine, industrielle ou agricole ne sont que partiellement éliminés par les Stations d’Épuration (STEP). Les filtres et barrières géochimiques utilisés actuellement…

En savoir plus

Contacts :