MONITOPOL

Suivi de polluants des cours d'eau par des bio-capteurs à base de matériaux lamellaires et levures

Date de début : 01/01/2018

Date de fin : 31/12/2022

№ de contrat

2017 - 00117247

Durée du projet

48 mois

Financement

Région Centre

Montant

200 k€

Coordinateur : Régis GUEGAN (ISTO – CNRS - Université d’Orléans - BRGM)

Partenaires : Centre de Biophysique Moléculaire (CBM – CNRS) Groupe de Recherche en Matériaux, Microélectronique, Acoustique et Nanotechnologies (GREMAN – Université François Rabelais de Tours - CNRS - INSA) - Société NEODYME (37)

Résumé

L'approche traditionnelle en matière de surveillance environnementale de l’eau consiste en des prélèvements couplés à des analyses chimiques exhaustives et coûteuses, entraînant un manque de compréhension sur la biodisponibilité des polluants, notamment émergents (médicaments, pesticides, drogues diverses...) et leur association avec les phases minérales. Au contraire des précédents capteurs développés pour la détection de polluants, l'originalité du projet MONITOPOL consiste à : (i) développer de nouveaux bio-capteurs s’appuyant sur des matériaux lamellaires et des levures et caractériser leur sensibilité pour la détection des polluants classiques (éléments traces métalliques, solvants...) et émergents (produits pharmaceutiques, produits de la vie quotidienne, pesticides...) ; (ii) étudier l'adsorption et les mécanismes d'interaction ; (iii) caractériser au niveau moléculaire la structure et la dynamique des polluants associés aux capteurs ; (iv) tester les capteurs développés dans des effluents pour comprendre et réduire la diffusion de la pollution et établir des cartes de pollution en temps quasi-réel.