Equipes de recherche

Les thèmes d’étude privilégiés concernent la biogéochimie de la zone critique et du continuum eau-sol-plante-atmosphère, le transport-réactif en milieux poreux saturés et non-saturés, les couplages chimio-mécaniques, la métallogénie et les processus d’enrichissement, la thermodynamique et la physique des liquides silicatés et des processus de dégazage, la rhéologie de la croûte et la localisation de la déformation à l’échelle géodynamique. Chaque GP (grand programme) a décomposé ces mots-clés fondateurs en des projets structurants et évolutifs, en tâchant de participer au meilleur niveau à l’animation des questions scientifiques correspondantes au sein de la communauté internationale.

L’unité des travaux de recherche se fait bien au sein de l’ISTO en dépit de la grande étendue thématique qu’il couvre, par l’explicitation de la démarche naturaliste partagée, qui consiste à combiner tout ou partie de la séquence d’opérations de recherche suivantes : (i) définir la structure des objets, (ii) décomposer les mécanismes et processus qui structurent les phénomènes, (iii) quantifier le rôle que les fluides et les roches y jouent et les propriétés qu’elles y exercent ; (iv) modéliser sur de larges échelles de temps et d’espace, pour valider, généraliser, mais aussi, à terme, prédire.